POLYTECH NANTES INFOS
N°15 - OCTOBRE 2013

CATCH HIM IF YOU CAN !*

Le parcours de Nicolas ne s'apparente pas, loin s'en faut, à celui d'un long fleuve tranquille. Désir d'entreprendre, soif d'apprendre et de progresser, ouverture à l'international sont autant de leitmotiv qui ont guidé ses choix professionnels depuis sa sortie de Polytech Nantes en 2002. Il court, il court Nicolas: catch him if you can !*

Nicolas commence ses études d'ingénieur à Polytech Nantes de façon assez originale : il y crée son entreprise dès son entrée à l'école ou presque. Embarqué en 1re année dans l'aventure IDESYS, il y fait une rencontre décisive avec un client de la Junior Entreprise, dont naîtra un projet,  puis très vite la création de West-WebWorld. Nicolas effectuera donc son stage de fin d'études dans la structure qu'il vient lui-même de fonder. Le produit développé pendant son stage est récompensé par un prix d'innovation de l'Anvar. Il installe ses bureaux tout près de Polytech Nantes, et pendant 4 ans reste proche de l'école chez qui il recrute quelques stagiaires.

Le désir de rejoindre de plus grosses structures se faisant ressentir, Nicolas change son fusil d'épaule pour une brève incursion dans le milieu des SSII qui ne le satisfait pas. Il est dans la foulée embauché chez MUSIWAVE, spécialiste et précurseur des services de musique mobile, ce qui lui donne l'opportunité de passer à la vitesse supérieure. En tant que Technical Project Manager, il gère des projets de plus en plus importants, dont l'aspect international répond aussi à ses attentes. Nicolas travaille alors en lien avec l'Australie, le Canada, les USA. Ayant compris le poids du réseau, notre diplômé soigne ses contacts et sa communication afin de préparer le terrain pour une installation aux Etats-Unis. Après 1 an de lobbying, il s'installe à New-York dans la filiale américaine de MUSIWAVE qu'il a contribué à créer. Quand son entreprise est rachetée par MICROSOFT il négocie une mutation à Redmond d'où il gérera le rapatriement et ingestion des fichiers multimédia parisiens de son ancienne entreprise pendant un an et demi. Il y développe ses compétences, mais y découvre surtout l'importance du réseau interne, clé stratégique de progression de carrière chez le géant américain.

C'est alors le retour sur le vieux continent pour raisons conjugales. Basé à Londres, c'est pourtant à Paris que travaille Nicolas, qui a été embauché par un de ses anciens managers. Merci le réseau ! Il entre ainsi chez INGENICO, où il gravira très vite les échelons. Directeur des opérations, puis directeur IT et enfin entrée au comité exécutif  de l'entreprise...

Retour sur Londres toutefois, vie familiale oblige, pour une période palier : « Nico », comme l'ont baptisé ses collègues, entre chez The FOUNDRY, une start-up anglaise, où il obtient de créer lui-même son poste tout en suivant le cursus du prestigieux Executive MBA de Chicago Booth.

Prochain objectif : Singapour ! Pour cela, il mise encore et toujours sur un important travail de réseau, travail qu'il réalisera en partie in situ puisque ses 4 derniers mois de cours auront lieu ... à Singapour. Et comme il lui « reste quelques heures disponibles la nuit » (sic !), notre ingénieur investit avec son épouse dans une start-up américaine fondée par une relation (le réseau toujours !), P2BInvestor, dont il devient membre du conseil d'administration.

Pour finir, à la traditionnelle question des conseils aux jeunes diplômés, Nicolas répond par deux salves de recommandations, pour les diplômés intéressés par l'international tout d'abord :

  • choisir stratégiquement son premier poste dans une entreprise ouverte à l'international,
  • être patient : obtenir un poste à l'étranger nécessite de la visibilité et d'avoir fait ses preuves,
  • viser tout d'abord l'Angleterre plutôt que les Etats-Unis ou le Canada, plus difficiles à obtenir à cause du visa de travail.

Et sur le réseau :

  • avoir une excellente connaissance de son secteur d'activité,
  • cibler ses contacts et offrir son aide sans attendre de contrepartie,
  • soigner ses prises de contact avec les alumni et les personnaliser,
  • créer sa marque (ex : un blog) et travailler sur la communication de ses atouts uniques et ses idées.

Après quelques temps de réseautage actif, c'est votre réseau qui vous trouvera votre poste, promet notre spécialiste !

Avis aux sceptiques.

 * Attrapez le si vous pouvez !

Contact

Polynantes - Association des diplômés contact@polynantes.fr

Lettre d'informations n°15