POLYTECH NANTES INFOS
N°14 - JUIN 2013

Chaque année et depuis près de 10 ans, le département Langues de Polytech Nantes accueille une diplômée américaine, responsable des tutorats en anglais, appelée « lectrice ».

Depuis septembre 2012, Caroline Tory, originaire de Toronto (Canada) et diplômée de l'Université de Bowdoin (Etat du Maine - USA), accompagne les élèves et anime des sessions d'anglais en petits groupes. Parallèlement à ses missions à Polytech, Caroline a profité de son aventure française pour participer au Marathon de Paris et réaliser une belle performance en décrochant à 22 ans, la 2 811e place sur 40 108 participants.

Depuis combien de temps pratiques-tu la course à pied ? J'ai débuté l'athlétisme sur piste à 16 ans et j'ai poursuivi les entrainements quotidiens avec l'équipe universitaire d'athlétisme de Bowdoin sur des courses de 800 et 1 000 mètres. Arrivée sur Nantes, la compétition et la course me manquaient donc j'ai rapidement recherché un club. Depuis janvier, je cours avec l'équipe trois soirs par semaine mais aussi toute seule, soit au total près de 70 kilomètres hebdomadaires parcourus.

Comment t'es-tu préparée au Marathon de Paris ?
Avec le club, nous courrons chaque semaine en petite équipe au Stade de Procé. Mais j'étais aussi très bien préparée pour ce marathon grâce à notre coach, d'origine roumaine, qui a terminé 2e aux Championnats de France en 1500 m il y a 13 ans. Quatre semaines avant le marathon de Paris, j'ai participé au semi-marathon d'Orvault afin d'être plus à l'aise et prendre quelques repères. A l'Ecole, les étudiants et professeurs de Polytech Nantes m'ont beaucoup encouragée pour le marathon de Paris !

Que retiens-tu de ta course au Marathon de Paris ? Quelles sont les anecdotes qui t'ont le plus marquées ?
C'est la première fois que je participais à un marathon et c'est très différent des compétitions sur piste. Le parcours est splendide à travers les grands monuments de Paris et une très bonne ambiance régnait entre les coureurs pendant les 42 kilomètres. Je retiens surtout un moment très touchant car, sur les huit derniers kilomètres, un coureur que je ne connaissais pas m'a soutenue et accompagnée. C'était très sympa de sa part parce qu'il faut accélérer pour avoir de la place sur la ligne d'arrivée. Grâce à lui, j'ai rattrapé mon objectif et terminé ce marathon en 3h14 alors que je pensais le boucler en 3h30.

Quels sont tes prochains défis ?
J'en garde d'excellents souvenirs et je souhaite participer dans les prochaines années aux grands marathons mondiaux et courir ceux de New York, Londres et Boston.

Performances :

  • 42,195 km en 3H14'07''
  • 2 811e sur 40 108 participants
  • 52e sur 3 678 coureurs de sa catégorie « Senior Femme »

Lettre d'informations n°14