Lettre d'informations de Polytech Nantes
POLYTECH NANTES INFOS
N°11 - JUIN 2012
Xavier Louargant et Jean-Baptiste Dussol, diplômés ingénieurs en Génie Civil de la promotion 2011 de Polytech Nantes, travaillent en Haïti dans le cadre de missions pour la Fondation Architectes de l'Urgence.
Xavier raconte son expérience inédite au sein d'une population et d'un pays en reconstruction après le séisme de 2010.
« Cela fait déjà respectivement 15 mois et 10 mois que notre engagement avec la FAU (Fondation Architectes de l'Urgence) a commencé pour Jean-Baptiste (JB) et moi-même. JB, nous annonçait en janvier 2011 qu'il partait pour 6 mois de stage en Haïti, une folie ! Puis, finalement, cette folie m'a donné envie, puisque l'idée de partir à l'étranger me titillait depuis quelques temps... alors en plus dans le cadre d'une ONG, toutes les conditions étaient réunies.
Après un détour par le Mali, je rejoins JB en Ayiti*  en septembre, c'est le début d'une mission d'un an. JB est alors ici depuis déjà 7 mois et travaille sur un projet de réparation des maisons endommagées suite au séisme... ils en répareront un peu plus de 200, avec leurs équipes de « boss » et ingénieurs haïtiens.
Pour rappel, le 12 janvier 2010 à 16h53, la terre a tremblé à l'ouest de Port-au-Prince, faisant 230 000 morts, 300 000 blessés et 1,2M de sans abris, soit plus de 10% de la population du pays.

Lors de notre arrivée, les stigmates étaient encore visibles, et le sont toujours aujourd'hui, en dépit de la volonté de reconstruction, la mobilisation du gouvernement et la multitude d'ONG présentes sur place. Le relogement est une priorité. Deux ans et demi après le séisme, il y a toujours plus de 400 000 personnes vivant dans des camps de fortune dans des conditions plus qu'insalubres. Si l'on ajoute à cela les cyclones, les épidémies de choléra...
Malgré tout ces malheurs, je n'ai jamais vu une telle joie de vivre émaner d'une population. Nous avons rencontré des gens merveilleux, attendrissants, touchants, vrais et ouverts. Nous avons pu tisser de vrais liens d'amitié au travers de nos projets, et plus largement, notre séjour.

Les projets de réparations de maisons sont les plus importants pour la FAU, mais ce ne sont pas les seules activités. Nous avons des programmes liés à l'urbanisme, la cartographie, construction d'écoles, orphelinat, au développement,...

Pour ma part, j'ai travaillé sur la réhabilitation de centres de santé et dispensaires. Il s'agit d'offrir aux populations un meilleur accès aux soins de base  dans des locaux adaptés. À la différence des projets de réparation où l'on travaille avec des ouvriers que nous avons formés, la réhabilitation des dispensaires se fait avec des entreprises haïtiennes, sélectionnées sur appel d'offres. Si la question des délais, des retards et des problèmes quotidiens sont des concepts qui vous effraient, alors Haïti n'est pas fait pour vous ! Nous avons appris à expliquer, ré-expliquer (en créole haïtien, parce que oui, ici, tout le monde parle le créole !), à être patient, à écouter... c'est assez formateur dans le genre !

Après tous ces mois passés à l'étranger, le retour en France me paraît compliqué. Le rythme de vie n'est en rien comparable à ce que mes amis restés en France vivent. Le contexte, les acteurs, les rencontres, tout est différent, si bien qu'un décalage se crée au fur et à mesure de la mission.

Ce que je retiens de ces mois en Haïti ? Une grande expérience humaine et professionnelle, des rencontres inoubliables avec les bénéficiaires, la population, notre staff. On aurait envie de rester malgré la distance et les difficultés inhérentes. Bref, une expérience à renouveler ! Quant aux anecdotes, il y en aurait tellement ! Chaque jour en Haïti nous offre une histoire à raconter, que l'on ne sait par ou commencer. »

*Haïti en créole
Chantier de reconstruction en Haïti
Xavier Louargant en mission d'urgence en HaïtiTravail de reconstruction avec la population haïtienne pour les Architectes de l'Urgence
Bâtiment détruit lors du séisme en Haïti
Plage de Haïti

Contact

> Xavier Louargant, xlouargant@archi-urgent.com

Lettre d'informations n°11