POLYTECH NANTES INFOS
N°17 - Juin 2014

Lancée en janvier 2013, la chaire génie civil éco-construction a pour objectif de développer en région nazairienne des activités de formation et de recherche scientifique d'excellence dans le domaine du Génie Civil, en partenariat étroit avec le Pôle de Génie Civil Eco-construction (PGCE). Sa création émane de la volonté d'établir un partenariat actif et pérenne entre acteurs économiques régionaux du secteur de la construction et l'Université de Nantes.
La chaire est rattachée au laboratoire GeM pour ses activités de recherche, et à la filière génie civil pour ses activités d'enseignement, et plus particulièrement à Polytech Nantes et à l'IUT de Saint-Nazaire.

L'Analyse de Cycle de Vie pour l'éco-construction

La chaire génie civil éco-construction a démarré ses activités en janvier 2013. Elle accueille une directrice, Anne Ventura, un chargé de recherche, Tristan Senga Kiessé et une assistante, Karine Frocq. L'équipe s'intéresse au calcul des impacts environnementaux des matériaux utilisés dans les bâtiments et travaux publics, par la méthode d'Analyse de Cycle de Vie (ACV). Grâce à cette méthode, la construction de l'ouvrage n'est pas la seule considérée, mais également l'ensemble des processus précédant la construction (ainsi que ceux qui la suivent), la maintenance et la fin de vie.

Chaire et recherche

La chaire développe des approches méthodologiques visant à fiabiliser la méthode ACV et à faciliter sa mise en œuvre dans les métiers de l'ingénierie du génie civil. Les résultats de la recherche doivent à terme permettre de disposer d'outils utilisables par les professionnels pour concevoir des solutions constructives plus respectueuses des enjeux écologiques et sanitaires en tenant compte des spécificités de chaque ouvrage.

Chaire et enseignements à Polytech Nantes

La chaire contribue aux enseignements des futurs ingénieurs du département génie civil de Polytech Nantes, notamment à travers le module éco-construction (20h en 4e année). Dans un premier temps, les étudiants acquièrent l'autonomie nécessaire en suivant un chemin imposé pendant lequel ils sont familiarisés avec l'approche ACV, ses concepts et les notions de cycle de vie et d'impacts environnementaux. Dans un second temps, ils sont libres de proposer des éléments additionnels à la rénovation d'un parc urbain en tenant compte des impacts environnementaux qu'ils génèrent.

La chaire intervient également dans le cadre du module développement durable (10h en 5e année). En 2013, les étudiants ont ainsi contribué au concours international Solar Décathlon, en collaboration avec plusieurs écoles de la région, visant à construire à l'échelle 1, un prototype d'habitation utilisant des énergies renouvelables. Le projet nantais, Philéas, consiste en la rénovation d'un bâtiment tertiaire en bords de Loire dans le quartier du Bas Chantenay. Certaines de leurs idées, étudiées dans le cadre de ce module, ont été retenues et approfondies par l'équipe projet Philéas, pour la réalisation du prototype final : pompe à chaleur récupérant les calories de la Loire, récupération de chaleur des eaux grises et récupération des eaux pluviales.

Chaire, étudiants et entreprises

Dans le cadre du module de projets recherche et développement (150h en 5e année), la chaire propose aux étudiants des projets en collaboration avec ses mécènes : A.I.A, Charier, Vinci et Evéa. Ces projets portent sur des questions environnementales que se posent les entreprises, concernant leurs produits, leurs solutions ou leurs méthodes. Les étudiants ont ainsi l'opportunité de démontrer leurs compétences et leurs capacités à conduire un projet, tandis que l'entreprise peut rencontrer des étudiants motivés par leur travail et obtenir des résultats sur un projet qu'elle aura contribué à définir avec l'enseignant. L'entreprise bénéficie également des moyens de l'Université mis à disposition pour le projet des étudiants et du temps consacré par les étudiants à la réalisation du projet. Au travers de ces projets, chaque partenaire, entreprise et étudiant, s'approprie les concepts encore nouveaux des approches cycle de vie, apportant à chacun un atout concurrentiel, sur le marché du travail pour les étudiants, et sur le marché économique pour les entreprises en leur permettant d'anticiper les évolutions réglementaires.