Polytech Nantes Infos n°5 - Juin 2010
Polytech'Nantes Infos

Gebrekidan Gebresilassie Eshetu est éthiopien et a 25 ans. Depuis février, il effectue un stage d'environ 7 mois au laboratoire Génie des Matériaux et Procédés Associés (LGMPA) à Polytech Nantes.

Après avoir obtenu en 2005 son "bachelor degree" en chimie en Ethiopie, il rejoint, en Kidan effectue son stage au Labo LGMPA2008, le Master « Materials for Energy Storage and Conversion » du programme Erasmus Mundus. Ce Master lui a déjà permis d'effectuer un semestre d'études à Toulouse, Amiens et Varsovie (Pologne).

Il est aujourd'hui en stage au LGMPA. Un stage qu'il a choisi pour diverses raisons.
Premièrement, pour sa thématique : les supercondensateurs, les moyens de stockage de l'énergie avec des systèmes respectueux de l'environnement.
Ensuite, pour l'opportunité d'être en France et ainsi d'approfondir la culture et l'apprentissage de la langue française. En effet, la connaissance des langues étrangères est très importante pour lui.
Enfin, il souhaitait travailler au LGMPA car c'est un laboratoire adossé à une école d'ingénieurs et il avait déjà eu connaissance de ce laboratoire via la lecture d'articles publiés dans les journaux scientifiques.

Bref témoignage de Kidan

Kidan, étudiant Ethiopien« Ma vie au laboratoire se passe très bien, c'est encore mieux que ce que je pouvais espérer ! Les gens sont très gentils et sociables, j'apprécie l'interaction avec les étudiants et la disponibilité de mes encadrants (en particulier Thierry Brousse, directeur du laboratoire).

Tout le monde m'aide beaucoup et j'aime pouvoir discuter avec les autres étudiants internationaux du laboratoire (Mexique, Chine, Maroc, Algérie,...). La vie à Nantes me plaît également. Je trouve la ville jolie et j'apprécie la météo ! Les gens sont très sympathiques et très coopératifs, surtout pour moi qui ne connait pas très bien le français (par exemple lorsque je vais faire mes courses au supermarché!!). »

Après l'obtention de son Master, Kidan souhaite poursuivre par une thèse (3 ou 4ans), si possible en France et pourquoi pas dans ce même laboratoire si une opportunité se présente. Il souhaite, en tout cas, poursuivre des recherches dans le domaine du stockage de l'énergie (supercapacités, batteries, stockage de l'hydrogène), en vue d'applications dans les véhicules hybrides et/ou électriques.