Polytech Nantes Infos n°5 - Juin 2010
Polytech'Nantes Infos

Jean Gardahaut"Jean Gardahaut a disparu brutalement des suites d'un accident vasculaire cérébral survenu le lundi 5 avril. Nos premières pensées vont à sa famille, à ses proches et à ses nombreux amis avec qui nous partageons un fort sentiment d'injustice et  d'incompréhension, et une immense tristesse devant ce deuil si soudain.

Jean allait avoir 61 ans dans quelques mois et venait de commencer une retraite active depuis la rentrée de septembre dernier. Il nous semble important, pour lui rendre hommage, de revenir sur sa carrière et sur son rôle éminent dans la construction de Polytech Nantes.

Jean a reçu sa première affectation en septembre 1972 à la direction départementale de la jeunesse et des sports de la Loire-Atlantique, pour y exercer les fonctions « d'assistant départemental de plein air », il anime et développe la pratique des sports de plein air, notamment de la voile et du canoë-Kayak. En parallèle, il pratique le canoë-kayak en compétition au plus haut niveau, puisqu'il sera sacré champion du monde par équipe en 1975 dans la catégorie C1, et exerce les fonctions d'entraineur national adjoint de 1977 à 1981. Il serait trop long de lister ici ses titres et ses brevets qui couvrent un nombre de disciplines étonnamment variées.

Il intègre l'ISITEM en 1992 après un passage de 6 ans au collège Reinetière de Ste Luce sur Loire. Et il se voit confier une mission à priori simple : enseigner l'éducation physique et sportive à une population d'élèves ingénieurs. Il saura aller bien au-delà, en réussissant à convaincre des collègues, pas toujours réceptifs à l'idée de céder une partie de leurs heures de cours en sciences dures au sport, de l'intérêt de sa discipline pour faire passer des valeurs indispensables à des futurs ingénieurs : solidarité, responsabilité, travail en équipe...

En 2000, lors de la création de Polytech, il pilote, avec la sobriété et l'efficacité que nous lui connaissons, la mise en place des enseignements d'EPS dans toutes les spécialités de l'école. Son travail, patient, discret, mais efficace et toujours validé par des résultats tangibles, a permis de donner aujourd'hui à l'EPS une place qui semble naturelle et légitime dans nos enseignements.

Il faut être un grand artiste ou un grand sportif pour arriver à de tels résultats sans jamais donner l'impression de s'employer, c'est ce qu'a su faire Jean, avec modestie et humanité."

René Le Gall, Directeur de Polytech Nantes