• Le 04 juillet 2019

Début juillet, les travaux de quatre groupes de travail mis en place dans le cadre d'une démarche de concertation et de co-construction d'un plan d'actions de mobilité pour le campus Chantrerie ont été présentés lors d'une réunion plénière à Polytech Nantes, en présence de représentants de Nantes Métropole.

D’ici 2025, plus de 4 000 usagers supplémentaires fréquenteront quotidiennement le campus de la Chantrerie (+ 60 %). Avec des accès déjà saturés aux heures de pointe* et devant l’urgence à réagir au réchauffement climatique, notamment dû à la production de gaz à effet de serre (GES) émis par les voitures, Nantes Métropole et les usagers du campus (entreprises, établissements d’enseignement supérieur, associations de riverains), dont la majorité sont membres de l’AFUL Chantrerie, ont travaillé ensemble à l’élaboration d’un plan d’actions de mobilité dans l’objectif de faire évoluer les pratiques et les comportements.

Quatre groupes de travail, regroupant plus de 120 participants, ont été mis en place :

  • faciliter le développement des modes de déplacement doux (vélo, vélo électrique, marche, etc.),
  • favoriser le covoiturage et un usage raisonné de la voiture individuelle,
  • adapter les modes d’organisation du travail pour réduire les déplacements à l’heure de pointe,
  • améliorer l’offre de transports en commun,

Dans l’objectif que tous les usagers puissent contribuer à l’élaboration du plan d’actions, une plateforme interactive d’échanges a été réalisée. En parallèle, un recensement des lieux d’habitation des usagers est en cours. Il devra permettre d’identifier les principaux flux de déplacement. Des données sur les horaires de déplacement, sur les pratiques de télétravail ont également été recueillies pour permettre d’élaborer le plan d’actions le plus adapté.

Une démarche de co-construction en vue d'actions concrètes

Suite à cette démarche de co-construction conjointe et de travail mené collectivement, des actions pouvant être mises en œuvre dès septembre 2019 ont été retenues. Parmi lesquelles, l’amélioration de la visibilité et de la sécurité de quelques pistes cyclables (élagage, marquage au sol notamment), l’organisation de journées d’animation et de sensibilisation des usagers du campus, le travail sur le décalage concerté des horaires de début de cours des étudiants des différents établissements d’enseignement supérieur et l’intervention de la police pour verbaliser les véhicules mal garés. La faisabilité d’autres actions, méritant une instruction complémentaire est également en cours.

Le travail de co-construction du plan d'actions de mobilité n'est pas terminé. Les réflexions des groupes de travail reprendront dès la rentrée en vue de concrétiser de nouvelles actions dès la fin d'année 2019.

*1300 véhicules/heure entre 7h45 et 9h15 et entre 17h15 et 18h45