https://polytech.univ-nantes.fr/medias/photo/continuite-peda_1592988926370-jpg

A l'annonce du confinement, les salles de cours, les cafétérias et les bureaux de Polytech Nantes se sont désertés. Des mesures ont été prises rapidement afin d’assurer la continuité pédagogique pour tous les étudiants. Les enseignements traditionnels en présentiel ont alors été remplacés par des enseignements sur des plateformes à distance. Cette période a permis de déceler les failles de certains outils et d’ouvrir une réflexion sur l’évolution des méthodes d’enseignement. Le distanciel a également montré l’importance de la pédagogie « traditionnelle », en classe, indispensable aux travaux pratiques et au « faire soi-même ».

Une enquête a été lancée du 13 au 19 mai par la direction de la pédagogie auprès des enseignants de l'école afin de recenser les outils utilisés et les enseignements à distance mis en place qui ont permis d'assurer cette continuité pédagogique. Ces retours d'expériences ont permis de faire un premier bilan sur l'utilisation au quotidien de ces outils et ressources.

                                         
Outils utilisés

Les enseignements en visio-conférence

La quasi-totalité des enseignants ont eu recours à la visioconférence et près de la moitié ont utilisé des outils de travail collaboratif du type drive, cloud ou slack. Ces outils étaient déjà partiellement utilisés avant la crise.

Les supports pédagogiques sont globalement restés les mêmes avec des adaptations en interne adaptées au contexte. Cours, TP, TD, projets : tous les formats pédagogiques ont été assurés.



Ressources utiliséesFormes pédagogiques
 

Les objectifs pédagogiques atteints

La majorité des enseignants n’avait jamais expérimenté l’enseignement à distance avant cette période et plus de 90% d’entre eux estiment qu’ils ont partiellement voir totalement couvert leurs objectifs pédagogiques du semestre, grâce à l’engagement de chacun, et malgré des difficultés de mise en place. 63% des répondants estiment le taux de présence des élèves supérieur à 75%.

Compte tenu de cette première expérience, 75% des enseignants seraient prêts à continuer d’utiliser les outils et ressources d’enseignement à distance, à condition de les améliorer pour qu’ils soient davantage en adéquation avec leurs usages.

Participation des étudiantsObjectifs pédagogiques

Enseignants et les étudiants ont fait preuve d'adaptation et de solidarité pendant toute cette période.

Cette période a eu le mérite de donner une impulsion à nos réflexions et a joué un rôle d'accélérateur dans la mise en place de nouvelles pratiques, donnant l'opportunité à chacun d'expérimenter, d'observer, et de mettre en avant les avantages mais aussi les dangers de l'application généralisée du distanciel.

Enseignant

Certains étudiants regrettaient le "contact" quand on est tous dans une même salle. Comme on avait gardé l'emploi du temps prévu dès le premier jour, je pense que cela a aidé les étudiants à garder la motivation et à se maintenir "en mode études" (et non "en mode relax") ... même si, sur la fin, ils accusaient un peu plus le coup moralement, le manque de présence de leurs amis se faisait sentir.

Enseignant

L'interaction entre les élèves et les professeurs a, pour moi, évolué dans le bon sens avec une certaine bienveillance et solidarité dans cette situation. On a été plus proche de nos professeurs car nous pouvions leur poser des questions régulièrement et ils ont tout fait pour être au maximum présents. Au contraire, même si en tant qu'informaticien le télétravail n'est pas un problème en soi, l'interaction entre les étudiants a été moins présente du fait de la distance. Heureusement nous avions les projets qui nous ont servi à poursuivre l'interaction entre nous. Au final, nous passions rarement une journée sans être en vocal avec des camarades pour le travail.

Étudiante en informatique

Les personnels et les étudiants de l'école ont su s'adapter à une situation soudaine, inédite et en rupture avec toutes nos pratiques habituelles. C'est avec beaucoup de qualité, de pragmatisme et le goût du travail bien fait par chacun que la continuité pédagogique a été assurée. Cet épisode, très éprouvant pour les personnels comme pour les étudiants, a permis d'accélérer l'évolution de nos pratiques pédagogiques et mis en lumière la capacité de tous à s'adapter rapidement. Conscients de ce que nous avons vécu, il nous faut désormais préparer la rentrée prochaine... un autre défi à relever !

La direction de la pédagogie