https://polytech.univ-nantes.fr/medias/photo/mg-0722_1593426003758-jpg

Depuis fin 2018, l’AFUL regroupant entreprises, établissements d’enseignement supérieur, restaurants et associations de riverains de la ZAC Chantrerie, travaille en étroite collaboration avec Nantes Métropole pour construire ensemble des solutions qui répondent au plus près des besoins et fassent évoluer les usages actuels. (En savoir plus sur l'AFUL)

La Chantrerie, site du quart nord-est de l’agglomération nantaise, est un site en fort développement, aux accès déjà saturés aux heures de pointe.

Évolution du nombre d'usagers

Selon une étude portée par Nantes Métropole, la fréquentation du site passerait de 7 000 usagers en 2018 à 11 500 d’ici 2025, soit une augmentation de 62%.

À organisation inchangée des déplacements (76% de véhicules en autosolistes selon l’enquête réalisée auprès des usagers fin 2015), l’évolution des entrées/sorties du site ferait plus que doubler aux heures de pointe, se traduisant par plus de 1 000 véhicules « en trop », qui ne pourront pas accéder à La Chantrerie aux heures de pointe.

Une réflexion a donc été engagée autour de 4 grands thèmes et des groupes de travail se réunissent régulièrement pour partager leurs expériences et trouver collectivement des solutions pour fluidifier la circulation.
 

Transports en commun :

Divers scénarios sont à l’étude par Nantes Métropole et la Semitan pour améliorer la desserte en transport en commun jusqu’à La Chantrerie. Ces scénarios prennent en compte les attentes et besoins des usagers. Ils seront présentés au groupe de travail pour arbitrage et ceux qui seront retenus par le groupe feront l’objet d’une instruction plus approfondie.
 

Covoiturage :

Après avoir réalisé une étude comparative de solutions de covoiturage et analysé les conditions de réussite du report modal vers cette pratique, l’AFUL a contractualisé avec la société Klaxit pour la mise à disposition d’une application de covoiturage pour les salariés et étudiants de la ZAC Chantrerie et un accompagnement de ses entreprises et établissements d’enseignement supérieur.

Le lancement de cette application était prévu en avril puis reporté à fin mai pour être finalement envisagé en septembre ou octobre suivant l’évolution de la crise sanitaire actuelle.

La semitan a aussi choisi cette application pour le covoit’Tan avec pour objectif l’articulation entre transports en commun et covoiturage pour les trajets domicile-travail.

Déplacements doux :

L’axe de travail retenu en priorité dans ce groupe a porté sur les infrastructures pour rendre l’accès (cyclable et pédestre) au site plus sécurisé. Des aménagements des pistes cyclables existantes ont été réalisés, d’autres sont à l’étude comme la piste cyclable rue de la Tourtelière ou encore celle longeant le boulevard des Européens.

L’intervention des forces de l’ordre a aussi permis de verbaliser les nombreuses voitures garées sur les pistes cyclables de la rue Christian Pauc. Les effets ont été de courte durée et une nouvelle campagne de verbalisation est à prévoir à la rentrée 2020/2021.

Le groupe de travail étudie actuellement les parkings vélo, l’objectif étant d’équiper les entreprises et établissements d’abris à vélos sécurisés et en nombre suffisant.
 

Organisation du travail :

Mise en place du télétravail, décalage des heures de cours, développement des tiers-lieux, sont les pistes retenues par ce groupe de travail. La situation sanitaire actuelle a considérablement modifié les pratiques et l’organisation du travail. Le travail sera poursuivi dans les mois qui viennent, un nouveau diagnostic devant être réalisé pour tenir compte des changements induits par cette crise (cours à distance, développement du télétravail,…)

 

Franchir l'Erdre par bateau :

Pour la 3ème année consécutive, le collectif Franchir l'Erdre a lancé la traversée de l'Erdre par bateau de la Chapelle-sur-Erdre à la Chantrerie du 8 au 28 juin. Lire l'article dédié