bandeau_header

Depuis quelques années, les initiatives pour « enseigner autrement » se multiplient pour répondre au défi de former de nouvelles générations d’étudiants. Dans la dynamique de l’université de Nantes (voir encadré à droite), les équipes pédagogiques de Polytech Nantes actionnent des leviers pour bouger les lignes de l’apprentissage. Témoignage de John Kingston sur les initiatives en action à Polytech Nantes.

Pourquoi innover dans l’enseignement supérieur ?

Nous devons nous adapter à une génération d’étudiants différente des précédentes. Une génération qui souhaite apprendre de manière ludique et interactive, tout en étant prise au sérieux, mais qui surtout, a besoin de « rythme » pour rester concentrée. Les équipes pédagogiques se doivent désormais de faire bouger les lignes en développant des modes d’apprentissage « innovants », où apprendre en s’amusant ne doit inquiéter, ni le corps enseignant, ni les étudiants.

Quelles initiatives avez-vous mises en place ?

Grâce à la confiance de Chrystèle Goncalves, Directrice du département HES, je bénéficie d’une grande liberté pédagogique qui propose un apprentissage par projets autour de 3 axes :

  1. L’identification des préjugés : nous souhaitons libérer les étudiants de leurs préjugés. Dans le cadre d’un module de négociation, nous proposons l’utilisation de marionnettes où l’étudiant doit donner les questions et les réponses. À travers cet exercice, il apprivoise la mécanique de négociation, anticipe les freins et les attitudes négatives qu’il pourrait rencontrer à l’avenir.
  2. Le travail en réseau : nous demandons aux étudiants de faire fonctionner leur réseau professionnel*. À l’aide de l’outil Linkedin, nous leur demandons de « trouver » et de questionner des « spécialistes » afin de corroborer la validité de solutions qu’ils nous proposent dans le cadre de TD. Notre volonté de les faire travailler en réseau est également mise en œuvre grâce à l’aménagement des salles de classe, lorsque le cours le permet.
  3. La motivation et l’engagement des étudiants : nous développons leur esprit de compétition à travers la pratique de serious game où l’objectif principal est de leur démontrer que dans des contextes de créativité ou de travail en équipe, la confiance produit de meilleurs résultats que le contrôle.

Simulation et jeu de rôle, serious game, nous mettons tout en œuvre pour « coller » aux changements d’usages en développant des formes d’apprentissage centrées sur l’étudiant. In fine, nous leur demandons également des restitutions de projets « créatives » et « innovantes ». Ils sont encore trop nombreux à systématiquement utiliser Word ou PowerPoint alors qu’il existe d'autres possibilités.

Quels sont les objectifs de cette démarche ?

Il n’est plus seulement question de reconduire nos méthodes actuelles en les réadaptant, mais il s’agit désormais de leur apporter des méthodes cohérentes avec une société en constante évolution, pour ainsi favoriser leur réussite scolaire et leur insertion professionnelle.

Quels sont les apports du numérique ?

Le numérique est un outil incontestable pour aider à la transformation des pratiques pédagogiques. Il permet de flexibiliser les méthodes d’apprentissage, de les rendre plus ludiques et attractives. Mais au-delà de son utilisation, nous devons avant tout donner du « sens » à ce que nous leur transmettons.

*le réseau d'Alumni Polytech est composé de plus de 70 000 diplômés

Contact

John Kingston
Département Homme Entreprise et Société

Lettre d'informations n°29