POLYTECH NANTES INFOS
N°26 - Juin 2017
Devenir ingénieur par la voie de l'apprentissage est un choix possible pour les élèves ingénieurs en 5e année à Polytech Nantes. Comment les étudiants vivent leur immersion en entreprise, que retirent-ils de cette expérience à la fois enrichissante et difficile ? Toutes les réponses à travers le témoignage de Lauriane Guilmois, élève ingénieure en Matériaux (option soudage), en alternance en tant qu'Inspectrice soudage au sein de l'entreprise Bureau Veritas.

Polytech Nantes vous a-t-elle aidé à trouver votre entreprise ?

En fin de 4e année, la Direction des partenariats de l'école nous a transmis plusieurs offres de contrat d'alternance, dont celle d'Inspectrice soudage au sein de Bureau Veritas. J'ai directement déposé une candidature spontanée sur le site de l'entreprise. J'avais également déposé plusieurs candidatures spontanées dans d'autres entreprises mais elles n'ont pas abouti.

Pourquoi avoir décidé de suivre votre dernière année d'ingénieur en alternance ?

J'ai décidé de suivre ma dernière année en alternance pour avoir l'opportunité d'acquérir de l'expérience professionnelle tout en étant à l'école.

L'alternance nous implique dans la vie de l'entreprise, nous permet d'avoir davantage de responsabilités que lors d'un stage et permet de se projeter dans le métier que l'on pourra potentiellement exercer après notre diplôme. L'alternance permet une transition entre l'école et le premier emploi et représente une plus-value pour décrocher un premier emploi.

Que vous apporte le contexte réel de l'entreprise dans votre parcours scolaire ?

L'alternance est selon moi primordial pour compléter une formation et mettre en pratique la théorie apprise à l'école. Il s'agit d'une autre manière d'apprendre où la réalité du terrain nous donne l'opportunité d'appliquer de manière concrète, les notions vues à l'école.
Outre le savoir-faire, l'alternance a également développé mon savoir-être, acquis grâce au travail en équipe.

Quel(s) sont selon vous les bénéfices / et les difficultés de suivre une formation en alternance ?

En tant que salarié à part entière de l'entreprise, l'alternance permet d'avoir des responsabilités et de pouvoir travailler sur des missions à long terme. Depuis début mars, je remplace la responsable de la cellule de soudage de l'entreprise sur l'EPR* de Flamanville. C'est une opportunité en or pour l'étudiante que je suis et l'occasion pour l'entreprise de former des jeunes qui ont encore tout à apprendre de la réalité du terrain. D'un point de vue personnel, l'alternance m'a également permis de m'affirmer et je suis persuadée que j'affronterai plus sereinement la recherche de mon premier emploi.  Cependant, ce type de parcours est très exigeant, à la fois sur la plan scolaire et professionnel. Il est important de savoir gérer son rythme d'activité et organiser son travail et ses projets pour réussir à la fois ses missions en entreprise et son parcours d'études.

Les débouchés professionnels sont-ils selon vous plus importants lorsqu'un étudiant a effectué un parcours / une année en alternance ?

L'alternance est synonyme de motivation, d'engagement et de persévérance de la part de l'étudiant/salarié. Alors je comprends que cette première immersion dans le milieu professionnel puisse rassurer les employeurs lors d'un recrutement.

Quels sont vos projets professionnels à court et moyen terme ?

Du fait de mon poste actuel où je passe la moitié de mon temps sur le terrain, j'aimerais trouver un poste conciliant le travail au bureau et sur le terrain. Plus largement, mon ambition est de travailler sur des grands projets nationaux, comme en ce moment sur l'EPR* de Flamanville, qui représente un projet de grande envergure.

De manière plus générale, je ne suis pas fermée à un secteur en particulier. Au contraire, j'aimerais me familiariser avec divers secteurs d'activités tels que l'automobile et l'aéronautique dans l'objectif d'étoffer mes expériences professionnelles.

*Evolutionary Power Reactor

En chiffres à Polytech Nantes

En 2016-2017, 7,5 % des étudiants du cycle ingénieur (hors apprentissage) effectuent  leur dernière année de formation en contrat de professionnalisation.  A terme, l'objectif de l'école est de permettre à 20% des étudiants de suivre cette voie.

Contact

Hervé Mourton
Direction des Partenariats

Lettre d'informations n°26