POLYTECH NANTES INFOS
N°19 - FEVRIER 2015

Retrouvez le témoignage de Yohann Piberne, diplômé 2008 en Informatique à Polytech Nantes, aujourd'hui consultant au Canada.

"Après un bac S, j'ai poursuivi mes études dans le domaine informatique à l'université. Mes efforts durant ces 2 années d'études ont été récompensés lorsque j'ai eu l'opportunité d'intégrer le cycle ingénieur Informatique (SILR) de Polytech Nantes. Une fois mon diplôme en poche, j'ai travaillé au sein d'une petite société de service en ingénierie informatique (SSII) dans laquelle j'avais effectué mon stage de fin d'études.

J'ai ensuite décroché un emploi chez iDTGV, filiale privée de la SNCF. À mon arrivée, la jeune entreprise mettait en place son système de réservation sur lequel je me suis formé intensivement jusqu'à prendre de nombreuses responsabilités sur l'ensemble des projets informatiques.

Ainsi, en 2010, dans l'optique d'évoluer dans une entreprise internationale qui pourrait me donner la possibilité de travailler à l'étranger (un de mes projets personnels qui me tenait à cœur), j'ai rejoint Avanade, une co-entreprise Accenture et Microsoft. En tant que consultant au bureau de Paris, j'ai eu l'opportunité de travailler pour plusieurs grands clients sur des projets variés, dans un environnement très formateur et offrant de bonnes opportunités d'évolution.

En 2012, j'étais vraiment décidé à me lancer dans une expérience à l'étranger et Avanade m'a offert la possibilité d'effectuer un transfert interne pour le bureau de Montréal au Canada. C'était une belle opportunité à saisir, surtout que s'expatrier dans le cadre d'un transfert (même si j'ai dû signer un contrat local) offre de nombreux avantages comme le fait de ne pas avoir à tout réapprendre à zéro sur l'entreprise et ses méthodes de travail.

Ce genre d'opportunité ne se présente pas à tout le monde, donc pour ceux qui souhaitent tenter l'aventure d'une expérience à l'international sans emploi en poche, mieux vaut bien se renseigner au préalable sur le marché du travail, les processus de recrutement mais également sur la vie quotidienne. Il ne faut surtout pas se précipiter, il est préférable de partir avec un bon bagage après avoir eu une expérience professionnelle valorisante en France. Trouver un emploi sans expérience dans un pays où les écoles françaises sont peu connues est souvent difficile, avec le risque de ne trouver que des emplois sous-qualifiés.

Aujourd'hui, il me semble qu'une expérience à l'étranger est presque devenue une normalité. L'important pour se distinguer est d'avoir une expérience réussie et valorisante ce qui montrera que l'on est capable de s'adapter et de s'intégrer facilement dans une entreprise.

Et pour ceux qui souhaiteraient s'expatrier au Canada, les opportunités sont nombreuses, le marché du travail dynamique et c'est un pays où il fait bon vivre. Le fossé culturel n'est pas toujours évident, il vaut donc mieux s'y préparer à l'avance.

Actuellement, je suis toujours consultant chez Avanade, rattaché au bureau de Montréal mais en mission à Ottawa : une belle opportunité pour perfectionner mon anglais. Je ne prévois pas pour l'instant de retourner vivre en France mais il faut aussi savoir qu'en s'expatriant, on change et il n'est pas toujours facile de rentrer à la maison !"

Lettre d'informations n°19