POLYTECH NANTES INFOS
N°19 - Février 2015

Anton STEPANOV est né en 1990 en Géorgie qui fait alors partie de l'URSS. Il a grandi et effectué toute sa scolarité à Tcheliabinsk, grande ville de l'Oural, à 1500 km à l'est de Moscou  et a obtenu l'équivalent du Baccalauréat  dans le lycée Russe-Turc, établissement réputé. Il a ensuite intégré l'Université d'Etat d'Oural du Sud afin d'y suivre les 5 années de la formation d'ingénieur en Génie Électrique, option  « Réseaux et Systèmes Electriques Haute tension ».

Tout comme en France, Anton a dû faire différents stages qui l'ont amené à travailler en centrale nucléaire et centrale au gaz mais également à effectuer son stage de fin d'études en gestion du réseau électrique sur le thème de la recherche en isolation des câbles. Ayant comme projet d'étudier en France par la suite, il a suivi des cours de français dès sa 3e année.

Diplôme en poche, il fit des recherches sur Internet afin de trouver une université d'accueil en France. Ses critères de sélection étaient très précis : grande ville, culture, génie électrique et approfondissement en électronique de puissance ! Le résultat ne pouvait être que Nantes et le département Génie Electrique de Polytech Nantes qu'il intégra grâce à n+i en 4e année de Génie Électrique en septembre 2013.

« Par rapport à la formation plutôt théorique que j'avais reçue, celle dispensée  par le département Génie Électrique de Polytech Nantes a une approche plus tournée vers la mise en œuvre et le développement » nous a confié Anton qui apprécie cette complémentarité.

Ouvert et curieux, il se fond facilement parmi les étudiants et crée un club de danse « hip-hop et break-dance » une de ses passions qu'il pratiquait déjà en Russie. En même temps que l'option "Contrôle Commande" suivie en 5e année, il suit les enseignements du Master 2 Systèmes Electroniques et Génie Electrique de Polytech Nantes et souhaiterait par la suite continuer en doctorat. Mais pour l'heure, il est à la recherche d'une entreprise pour y effectuer son stage de fin d'études, de préférence à Paris. Il avait auparavant réalisé son stage de 4e à Grenoble chez Alstom.

Son avenir ? Il le voit plutôt dans l'industrie sur un projet mettant à profit sa compétence franco-russe, comme la collaboration au développement  ou à l'installation d'une entreprise française en Russie.

Anton souhaite également remercier ses professeurs ainsi que ses amis, Français et Russes, pour l'expérience inoubliable qu'il a vécue et pour tout ce qu'il a appris grâce à eux.

Voir Anton parmi ses amis, constater sa réussite et son parcours brillant, discuter avec lui de ses projets ne peut que conforter Polytech Nantes dans sa politique d'ouverture à l'international !

En savoir plus en vidéo


En savoir plus

Lettre d'informations n°19