POLYTECH NANTES INFOS
N°18 - Octobre 2014

Polytech Nantes propose des aménagements pour permettre aux sportifs de haut niveau de concilier études et objectifs sportifs ambitieux, et ce quelle que soit la formation envisagée.

Le statut de sportif de haut niveau :

  • Athlète inscrit sur les listes de haut niveau du Ministère des Sports
  • Athlète membre d'une section sportive universitaire (SSU)
  • Athlète de bon niveau régional dont le niveau sportif est reconnu par les fédérations intéressées (liste « nationaux »)

A Polytech Nantes, 4 étudiants ont le statut de sportifs de haut niveau : nous en avons rencontré deux.

Cécile RINGENBACH - Kayak Polo

Pouvez-vous nous présenter votre parcours dans les études et dans le sport ?

Je suis originaire de Bordeaux où j'ai effectué ma scolarité jusqu'à l'obtention de mon bac. J'ai ensuite intégré le Parcours des écoles d'ingénieurs Polytech (PeiP) à Polytech Nantes puis le département Matériaux dans lequel je suis actuellement.

J'ai commencé le kayak à l'âge de 12 ans à Cestas et je me suis rapidement tournée vers le kayak polo. J'ai ensuite intégré l'équipe de France U21 en 2011, lors de mon année de terminale. Par la suite, j'ai changé de club afin de jouer avec l'équipe du comité départemental 44, une des meilleures équipes du championnat de France N1. Aujourd'hui, je suis licenciée au Nantes Atlantique Canoë Kayak.

Pourquoi faire des études supérieures lorsqu'on suit déjà une formation sportive de haut niveau ?

Je pratique un sport amateur, c'est sans aucun doute ma passion, mais je ne gagnerai jamais ma vie grâce à ma pratique sportive. Mes études sont donc prioritaires dans ma vie.

Quels sont les aménagements de votre scolarité que vous permet votre statut ? Comment conciliez-vous études et sport ?

Je n'ai aucun aménagement de ma scolarité mais mon statut me permet d'être dispensée de cours lors des compétitions ou des stages en équipe de France.

Il n'est vraiment pas facile de concilier études et sport. Cela demande beaucoup d'organisation et une bonne hygiène de vie. Il faut probablement aussi un peu de folie parfois !

Quels sont vos résultats sportifs marquants ?

Je suis vice-championne du monde U21 (2012) et vice-championne d'Europe U21(2013). J'ai eu la chance de participer à deux reprises à la coupe d'Europe des clubs (Champion's League) en 2013 où nous sommes revenues avec la troisième place du classement.

Cette année, mon équipe club a fini championne de France de N1 et a gagné les plays off.

Quels sont vos futurs projets ?

J'ai participé fin septembre au championnat du monde de kayak polo qui s'est déroulé en Normandie. C'est le gros objectif de cette année, qui achève mes quatre années d'équipe de France. J'espère ensuite pouvoir intégrer l'équipe de France séniors.

Pierre BARBOT - Échecs

Pouvez-vous nous présenter votre parcours dans les études et dans le sport ?

Concernant les études, j'ai eu un parcours tout à fait classique et je suis diplômé d'un baccalauréat série S. J'ai ensuite postulé à Polytech Nantes où j'ai été accepté sur concours. L'année dernière, j'ai validé mon S1 mais pas mon S2, mais grâce à mon statut de sportif de haut niveau, j'ai eu le droit de redoubler tout en restant à Polytech Nantes où je suis actuellement en dispositif AJAC (Ajourné Autorisé à Composer).

J'ai commencé les échecs à l'âge de 6 ans et les compétitions à 7 ans. A 8 ans, j'ai été qualifié aux championnats régionaux et à 9 ans aux championnats de France jeunes. Depuis cette année, je suis automatiquement qualifié aux championnats de France et j'ai terminé dans la grande majorité des cas dans les cinq premiers (mais jamais encore premier !). J'ai participé 2 fois aux championnats d'Europe (catégorie moins de 12 ans et moins de 18 ans) et trois fois aux championnats du monde (catégorie moins de 10 ans, 12 ans et 18 ans). Voici mes derniers résultats :

  •     Premier français en catégorie -20 ans au classement de septembre 2014      
  •     Vice-champion de France -20 ans (04/2014)
  •     22e au championnat du monde -18 ans (12/2013)
  •     13e au championnat d'Europe -18 ans (10/2013)
  •     Vice-champion de France -18 ans (04/2013)

Pourquoi faire des études supérieures lorsqu'on suit déjà une formation sportive de haut niveau ?



Je ne compte pas faire de mon sport ma profession. En effet, bien que passionné, il est actuellement très difficile de vivre des échecs. C'est pourquoi, je cherche à avoir avant tout un métier qui me plaise et tant que c'est possible, à concilier les échecs avec mes études et mon métier.

Quels sont les aménagements de votre scolarité que vous permet votre statut ? Comment conciliez-vous études et sport ?


Mon statut me permet d'avoir des autorisations d'absence justifiées ainsi qu'une dispense d'assiduité que je n'ai pas demandée car la plupart de mes compétitions et de mes entrainements obligatoires sont organisés sur les vacances scolaires et les week-ends. Ainsi, la pratique de mon sport ne se ressent pas beaucoup au niveau de l'absentéisme ou des aménagements d'horaires mais beaucoup plus sur le travail personnel puisque je travaille les échecs en moyenne 10h par semaine (sans compter les compétitions et les entrainements dispensés par mon club).

Quels sont vos résultats sportifs marquants ?


  • Mon troisième championnat de France (2007) auquel j'ai terminé 2e qui m'a permis de participer aux championnats du monde et d'Europe jeunes.
  • Mon quatrième championnat de France (2008), unique année où je n'ai pas terminé dans les 13 premiers (35e en l'occurrence). Ce classement m'a permis de comprendre que si je voulais rester à un haut niveau, je devais travailler sérieusement les échecs.

Quels sont vos futurs projets ?


Ma priorité est de réussir mes études quitte à mettre pendant un peu de temps, si besoin, les échecs de côté. J'espère devenir champion de France puisque c'est ma dernière année en catégorie jeune, et donc ma dernière possibilité.