Polytech Nantes Infos n°9 - Octobre 2011
Polytech Nantes Infos - Lettre d'informations
Jean-Baptiste VIDAL est un ancien élève de Polytech Nantes, diplômé de la promotion 2002 en Informatique, option Systèmes Informatiques Logiciels et Réseaux (SILR). Il travaille aujourd'hui dans le domaine des ressources humaines chez Creac'h Consulting.

Jean-Baptiste VIDAL - Diplômé de Polytech Nantes Promotion 2002

Diplômes :


- Ingénieur INFO, option SILR à Polytech Nantes - Promotion 2002
- DEA (équivalent d'un Master aujourd'hui) Extraction des connaissances et des données (ECD)

Fonction et missions :


Je suis Manager consultant en organisation et stratégie des Ressources Humaines (oui, je sais, pas de lien, a priori, avec l'informatique?!).
J'interviens, principalement auprès des Directions RH de grands groupes internationaux (Carrefour, BNP Paribas, Danone, Groupama, Schneider Electric, Spie, Crédit Agricole...), sur des missions variées :
  • mise en place d'un centre mondial de compétences autour de l'expatriation,
  • refonte d'indicateurs et tableaux de bords RH,
  • optimisation des méthodes de travail,
  • création d'une plateforme de support commercial pour la banque de détail dans le cadre d'une fusion, etc.

Meilleurs souvenirs durant vos études :


  •  l'intérêt des projets à rendre,
  • les TD sur machines, souvent animés,
  • les échanges avec certains professeurs toujours disponibles,
  • les 5/6 mois passés à Tokyo en stage de fin d'études : le meilleur de tous les souvenirs !

Meilleurs souvenirs d'étudiant :


  • les soirées aux "Cubes",
  • la proximité et la disponibilité du gymnase,
  • les nuits à jouer en réseau à Counter Strike avec les "Cubiens",
  • les semaines à Lyon pour suivre le DEA en parallèle de ma dernière année,
  • la remise des diplômes et la soirée de gala.

Conseils aux futurs étudiants et diplômés de Polytech Nantes :


Quelle que soit la filière - mais c'est encore plus vrai pour l'informatique - il ne faut pas hésiter à "sortir des sentiers battus", à s'intéresser à d'autres choses, à développer une 2e ou une 3e compétence. Polytech Nantes m'a permis cette ouverture (DEA en parallèle, stage au Japon, cours d'anglais, allemand et japonais...).
On attend aujourd'hui des ingénieurs qu'ils soient des spécialistes dans leur domaine tout en offrant une capacité de recul et d'abstraction, parfois sur des sujets assez peu connexes à leur expertise (recommandations technico-fonctionnelles, gestion de projets transversaux/multi-métiers, objectivation de problématiques mêlant technique et humain...). On leur demande aussi de pouvoir appréhender presque n'importe quel(s) autre(s) sujet(s) à la volée, de développer des capacités de travail en équipes parfois internationales.
Plus qu'une tête bien pleine, il faut une tête bien faite et être une véritable "éponge" : tout ça se prépare dès l'École. Et comme disait notre ancien directeur nantais, il faut, durant ces 3 années, "apprendre à apprendre"!