Polytech Nantes Infos n°7 - Février 2011
Polytech Nantes Infos - Lettre d'informations

Depuis 10 ans, les élèves ingénieurs de quatrième année de la spécialité Électronique et Technologies Numériques (ETN) de Polytech Nantes acquièrent une première expérience d'un projet industriel de grande envergure dans le cadre du module d'enseignement nommé "Projet Transversal". "Transversal" car ce module permet de croiser l'ensemble des disciplines enseignées dans la spécialité ETN.

Au cours de ces années, les étudiants ont ainsi pu travailler sur des sujets aussi différents que l'éclairage intelligent, le contrôle de drones, les capteurs de rayonnement pour la radioastronomie, les applications de diffusion MPEG/DVB, l'optimisation de stations de base pour la téléphonie, la commande de moteurs sans balais, le traitement d'images infrarouges ou ... la conception de lunettes pour astronautes.

Ces projets ont été proposés et suivis par de grandes et petites entreprises telles que Bouygues Telecom, Thalès communications, Thomson R&D, le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, le CEA LETI, Telerad, Lagassé Ingénierie, Ayrton, etc...

Les objectifs

Cet enseignement a été mis en place au début des années 2000 avec, avant tout, les objectifs de formation suivants :
  • savoir, au travers de méthodes de travail et d'organisation, maîtriser la complexité associée à la mise en œuvre d'un projet,
  • apprendre à gérer les relations avec un client vis à vis duquel on a pris des engagements contractuels,

Exemple de projet : Réseau de capteurs

Réseau de 20 capteurs
Ce projet concernait la faisabilité d'un réseau de capteurs interfacé par un bus CAN. L'étude, confiée par le Commissariat à l'Énergie Atomique, visait à démontrer la faisabilité et à estimer les performances d'un réseau CAN dans le cadre de l'exploitation d'un réseau de capteurs de température. L'objectif était de définir les performances du CAN lors de son utilisation sur des réseaux de grande envergure (plusieurs centaines de mètres et une centaine de noeuds capteurs).

  • comprendre et maîtriser les relations au sein d'une équipe afin d'en augmenter l'efficacité opérationnelle,
  • compléter la formation au travers d'activités et de missions proches de celles que les étudiants rencontreront au cours de leur vie professionnelle.
Mais également des objectifs d'ordre pédagogique :
  • illustrer et ainsi mieux faire appréhender aux étudiants les connexions entre les différentes disciplines enseignées au sein de la spécialité ETN,
  • mettre en œuvre des connaissances scientifiques, techniques, technologiques, économiques, en technique de communication,
  • apprendre à rechercher et exploiter au mieux des informations non présentes dans les enseignements dispensés,
  • faire le point sur les acquis, les points faibles et les points forts (profils de compétence) afin de proposer une stratégie pour compléter la formation en 5e année et aborder dans de bonnes conditions le stage et le premier emploi.
Le projet démarre en octobre et s'achève fin mai.

Les acteurs du projet

Comme dans la vie réelle, différents acteurs doivent interagir durant le projet.

Le groupe d'étudiants


Chaque équipe, composée de 5 à 6 étudiants a la responsabilité du bon déroulement du projet. Le chef de projet choisit le sujet qu'il souhaite traiter et compose son équipe, en concertation avec les autres chefs de projets. Il est en première ligne dans les relations avec les autres acteurs, et notamment le client. Il a la responsabilité de la modulation individuelle de la note finale du projet.

Le client


Le client est le plus souvent un industriel. Il s'agit donc pour le groupe d'étudiants, à partir d'un énoncé du problème relativement général de bien cerner le besoin à partir d'une analyse du contexte et de le traduire en spécifications techniques afin et d'y répondre au mieux.
Le client a un rôle stratégique puisque c'est lui qui détermine si la traduction du besoin et le produit auquel on a abouti (démonstrateur) correspondent bien à son attente. Son rôle est primordial dans la reformulation, la négociation, l'évaluation  et il doit être d'accord pour jouer pleinement ce rôle, aidé en cela par les « coaches ».

Les "coaches"


Les « coaches » sont deux enseignants qui suivent particulièrement le projet. Leurs rôles sont : d'observer et d'auditer les méthodes de travail, la gestion de projet, les relations avec le client afin, le moment venu, de faire des retours vers le groupe, de faciliter et de débriefer les relations groupe de projet/client, de rappeler les règles du jeu et veiller à ce que les objectifs pédagogiques soient tenus, de conseiller et d'orienter les directions de recherche vers les bonnes sources, de valider les résultats au regard des objectifs du projet transversal.
En bref, il s'agit d'accompagner le groupe dans la réalisation du projet. La responsabilité technique reste du ressort des étudiants. Pour les points techniques non abordés dans la formation initiale, chaque groupe dispose d'un crédit de 30 heures TP qu'il peut utiliser pour acheter des prestations d'enseignement ou de conseils techniques auprès d'enseignants de l'école.

Les pilotes


Les pilotes ont en charge le bon déroulement du projet. Au nombre de quatre, ils supervisent chacun trois sujets. Chaque pilote a également un rôle opérationnel particulier : relation avec le département, moyens matériels mis à disposition des projets, relations industrielles, responsabilités pédagogiques.

Déroulement du projet

Le projet peut être décomposé en quatre phases :

Phase préparatoire


Le but est l'appropriation par le groupe du contexte et du sujet. Ce premier travail aboutit à une première réunion avec le client au cours de laquelle les étudiants présentent la manière dont ils ont compris le projet et comment ils envisagent de le traiter.
A l'issue de cette réunion, un cahier des charges, rédigé par le groupe est validé par le client. Ce cahier des charges est annexé à la convention, qui précise notamment les aspects de confidentialité et de propriété industrielle. Cette convention est signée par le client et les étudiants.

Spécification, conception et développement initial


A partir du cahier des charges, les étudiants travaillent sur la spécification fonctionnelle du produit à réaliser. Cette seconde étape aboutit à la rédaction d'un rapport écrit et à la préparation de la seconde réunion avec le client. Cette réunion est particulièrement importante puisqu'elle a pour objet la négociation avec le client du cahier des charges définitif et de la liste des livrables.


Le but est de réaliser le produit qui a été défini à l'étape précédente et d'en prévoir une industrialisation. Le développement est également l'occasion d'une étude d'écoconception. Les achats ou mise à disposition de matériels ou logiciels nécessaires à la réalisation du prototype sont de la responsabilité du client. Le département peut fournir certains éléments sous réserve de disponibilité dans son stock et dans la limite de 50 euros par projet. Il peut également apporter des moyens pour la réalisation de circuits imprimés ou de mise à disposition de matériel d'usinage.

Mise en Valeur


La fin des projets donne lieu à un forum organisé fin mai. La matinée est consacrée aux soutenances en présence du client. Un document rassemblant les résumés de synthèse réalisé pour chacun des projets permettra de faire la promotion des projets transversaux auprès des industriels. L'après midi, chaque équipe présente sur un stand, un poster et une démonstration du produit réalisé.

Bilan

Après 10 années de fonctionnement, le bilan de ces projets transversaux s'avère très positif. Les étudiants apprécient fortement cet enseignement qui, même s'il est exigeant en termes de quantité de travail et de pression face au client industriel, leur apporte une expérience réelle de la gestion de projet et de la gestion d'équipe et leur fait entrevoir une partie de leur future activité professionnelle. Ces projets leur permettent également de réaliser concrètement le lien existant entre les différentes matières enseignées et d'une manière générale accroissent leur motivation.