Polytech Nantes Infos n°4 - Février 2010
Polytech'Nantes Infos

Un des aspects de la politique de la Communauté Européenne est d'accroître le potentiel de recherche de la zone Europe « élargie » en renforçant les capacités de développement scientifique et technologique des entités de recherche situées dans les pays du bassin méditerranéen.
L'objectif est d'ouvrir les connaissances et potentiels de recherche des centres de recherche européens vers ceux des pays du bassin méditerranéen, notamment dans le domaine stratégique des énergies renouvelables.

Naissance du projet ETRERA

Ainsi, dans le cadre de l'appel d'offres REGPOT 2008 (7ème PCRD), des équipes de recherche de trois laboratoires de Polytech Nantes (LTN, IREENA et LGMPA) et d'un institut de recherche italien (CNR-ITAE de Messina, Sicile), travaillant toutes dans le domaine de l'hydrogène, de la pile à combustible et des interfaces d'électronique de puissance, ont réfléchi ensemble afin de mettre leurs compétences au service du Centre de Recherche Tunisien (CRTEn). L'objectif est de mettre sur pied une équipe de recherche dédiée à la conception, la réalisation et les tests de « Pile à Combustible Basse Température » (technologie PEMFC) en Tunisie.

Le projet dénommé, ETRERA Empowering Tunisian Renewable Energy Research Activities, a ainsi vu le jour. Il sera officiellement lancé les 16 et 17 février 2010 à Tunis dans les locaux de l'ambassade d'Italie. A cette occasion, René Le Gall, directeur de Polytech Nantes, représentera l'Ecole et le LGMPA. Il sera accompagné de Bruno Auvity, coordinateur du projet pour l'école et pour le LTN ,et de Didier Trichet pour l'IREENA.

Des objectifs ambitieux

Le projet ETRERA a pour objectif de faire émerger des projets de recherche dans le domaine des énergies renouvelables entre les deux centres des pays membres de la Communauté Européenne et la Tunisie. Une collaboration est déjà active entre Polytech Nantes et le CNR-ITAE italien. En effet, Bruno Auvity effectue un séjour de recherche d'une année (CRCT) sur la problématique de la gestion thermique et fluidique des cœurs de piles à combustible.
Dr. Giosuè Giacoppo et Dr. Gaetano Squadrito (CNR-ITAE) entourent Bruno Auvity (enseignant-chercheur à Polytech Nantes). Au premier plan, quelques prototypes et éléments de piles à combustible développés au CNR-ITAE.
Dr. Giosuè Giacoppo et Dr. Gaetano Squadrito (CNR-ITAE) entourent Bruno Auvity (enseignant-chercheur à Polytech Nantes). Au premier plan, quelques prototypes et éléments de piles à combustible développés au CNR-ITAE.

ETRERA sera également l'occasion de faire du transfert de compétences entre les trois centres sur des sujets clés comme la production d'hydrogène par électrolyse (domaine du LGMPA), la conception et la réalisation de piles à combustible basse température (spécialité du LTN et CNR-ITAE) et la gestion de systèmes énergétiques à base de pile à combustible (IREENA). Le projet financera notamment une mise à niveau des équipements du centre tunisien afin que celui-ci soit doté d'un centre de tests de pile à combustible. Il permettra également de recruter deux chercheurs tunisiens ayant une expérience de recherche à l'étranger.

Parallèlement à ces activités scientifiques, un effort important sera fait pour accroître la visibilité des trois centres de recherche français, italien et tunisien dans la communauté scientifique européenne et internationale. Cette activité sera pilotée par une société italienne « Innova Bic » spécialisée dans le transfert de technologie. Tout au long du projet, des workshops et séminaires seront organisés à Nantes et à Messina (Sicile), une conférence internationale sur le thème de l'hydrogène et des piles à combustible se tiendra en Tunisie au terme du projet.