Polytech'Nantes Infos n°2 - Juin 2009


Un contexte professionnel et économique favorable


Le contexte économique et politique local est favorable à l'évolution de l'offre de formation d'ingénieurs dans ce domaine. Parmi les leviers d'action de la Région Pays de la Loire, pour l'élaboration de son Agenda 21 régional, figurent les dynamiques suivantes :
  • mobilisation des outils de formation, de sensibilisation et d'éducation. La Région Pays de la Loire "encouragera les projets de formation privilégiant les démarches transversales et pluridisciplinaires..."

  • la maîtrise de l'énergie et le développement des énergies renouvelables

Les objectifs de la Région

À travers le SRADDT, la Région affirme l'ambition de devenir l'une des principales écorégions en Europe. Cette orientation fondamentale se traduit par l'adoption et la déclinaison d'un modèle de croissance soutenable, face à un certain nombre d'évolutions environnementales, climatiques et énergétiques majeures.(...)
À chaque fois que possible les actions novatrices en faveur de l'efficacité énergétique ou des énergies renouvelables essaieront de favoriser une logique de filière associant le porteur de projet, un laboratoire de recherche ou des établissements de formation, les professionnels du secteur. Les approches type cluster ou système productif seront donc encouragées.
(Source : Région Pays de la Loire)

Une nouvelle formation soutenue par la Région...

En Région Pays de la Loire, s'il existe déjà des formations par apprentissage dans ce domaine à des niveaux allant du CAP jusqu'à la Licence, il n'existe pas de formation de niveau Ingénieur. Cette orientation est confortée par le fait que l'apprentissage est une des mesures importantes du plan régional Pays de la Loire pour l'emploi.
Adopté en octobre 2008 par l'Assemblée Nationale et par le Sénat en février 2009, le premier volet du projet de loi du Grenelle Environnement définit des enjeux essentiels pour notre avenir, pour préparer la transition énergétique et la mutation durable de notre société.

Au niveau régional, dans la profession du génie civil, le Président du Pôle de compétitivité "Génie Civil Ouest" nous a confirmé la demande importante de formation, qui va en résulter, "en particulier pour les cadres de conception ou d'exécution dans le domaine de l'énergie". De même, le Président du Pôle de compétitivité "EMC2", en apportant son soutien à ce projet, qui "correspond aux besoins actuels et futurs de(s) adhérents industriels et centre de compétences" en a confirmé la pertinence.

... et attendue par les professionnels

Les divers milieux professionnels concernés nous ont confortés dans notre démarche. Ces premiers contacts avec des entreprises locales, conscientes de l'importance que va prendre la maîtrise des énergies, ont conforté le besoin de ce type de profil d'ingénieurs. Les entreprises rencontrées s'interrogent aujourd'hui activement sur l'opportunité de créer des nouveaux postes de type "chargé d'affaire Maîtrise des Energies".
La formation permettra donc d'anticiper sur une réponse qui va rapidement être attendue par le milieu professionnel. La définition des objectifs et des contenus de formation a été ainsi engagée dans le cadre d'une concertation avec le milieu professionnel (branches et entreprises).
Par ailleurs, pour mieux y répondre et en complément des formations initiales existantes, la formation par alternance, plus intimement liée à l'entreprise et ses réalités, est apparue la plus pertinente, notamment en termes d'attractivité pour les jeunes candidats à une formation d'ingénieur.

Lettre d'informations